Mémoire de poilus

CHAR SAINT CHAMOND M1 1917

Ce char a été reconstruit à partir de pièces d'origine. Ce projet a été labellisé par la Mission du Centenaire 14-18 sous le N° 49/21 

Description du char Reconstruction & réhabilitation du char
automitrailleuse Peugeot type 153 1914 sully sur Loire mémoire de poilus les heures historique

AUTOMITRAILLEUSE PEUGEOT TYPE 153 1914

Restauration complète sur la base d'un châssis d’origine qui a été terminée en 2014.

Voiture blindée Peugeot (France)

Caractéristiques Voiture blindée Peugeot Equipage : 4 ou 5 hommes. Poids : 5 t. Moteur : Peugeot à essence développant 40 ch (30 kW). Dimensions : longueur, 4,80 m; largeur, 1,80 m; hauteur, 2,80 m. Performances : vitesse maximale, 40 km/h; autonomie, 140 km.

Les premières voitures blindées Peu­geot furent produites à la hâte en 1914, à partir d'un modèle commer­cial 4 x 2, la Peugeot 153. Une mitrailleuse était installée en posi­tion centrale sur un pivot à l'ar­rière du véhicule. Plus tard, l'en­gin fut doté d'un canon de 37 mm, tandis qu'on renforçait les grandes plaques de blindage de 5,5 mm d'épaisseur afin d'obtenir une meilleure protection d'ensemble ; mais il n'y avait toujours pas de toit.

Les voitures blindées Peugeot mises en service par la suite ne présentaient guère de ressemblances avec ces premiers essais. Une plaque de blindage inclinée recouvrait désormais l'habitacle du conducteur ; le moteur et le radiateur étaient protégés de la même façon, mais les roues gardaient leurs rayons métalliques d'origine. Le supplément de poids dû au blindage avait été partiellement amorti par l’installation à l'arrière de roues jumelées. Un pivot central pouvait accueillir une mitrailleuse, mais le canon de 37 mm, logé derrière un bouclier d'acier incurvé, se faisait de plus en plus fréquent. C'était une version du fameux canon de campagne modèle 1897 qui tirait un obus perforant et dont la longueur du tube avait été réduite de moitié. La voiture blindée Peugeot disposait ainsi d'une modeste puissance de feu, qui lui permit en quelques occasions d'appuyer l'infanterie. Elle fut armée parfois de deux mitrailleuses. Dans les premiers mois de 1915, cependant, les véhicules blindés se virent contraints à l'inaction, exception faite de quelques patrouilles à l'arrière du front. Il leur fallut attendre 1918 - il n'en restait plus guère alors - et les vastes offensives allemandes sur plusieurs points des lignes pour pouvoir de nouveau jouer leur rôle au cours des combats « fluides » qui suivirent. Les chars assurèrent la plus grosse part du travail, en particulier les FT 17, bien plus à l'aise que les voitures Peugeot en terrain difficile.

Description Reconstruction & réhabilitation
Ambulance Berliet 22HP 1914 Mémoire de poilus Verdun 2016

AMBULANCE BERLIET MODÈLE 22HP 1914

 La restauration de l'ambulance d'origine a pris fin en 2016 pour participer à la commémoration du centenaire de la bataille de Verdun. L'ambulance est arrivée sur site après un périple de 21 jours en partant de Caumont sur Durance prés d'Avignon (Projet labellisé centenaire N°84/25)

Description Reconstruction & réhabilitation
Camion de victoire Liberty 1917 américain  mémoire de poilus

Camion LIBERTY

Camion Américain "Liberty " 1917 en cours de restauration, devant être achevé courant 2018.

Description Reconstruction & réhabilitation
camion autocanon 1913 de dion bouton mémoire de poilus camion de la victoire

DE DION BOUTON

Camion De Dion Bouton en cours de restauration.

Description Reconstruction & réhabilitation
camion de la victoire Berliet CBA 14-18 voie sacrée mémoire de poilus

BERLIET CBA

Berliet CBA 1914 en cours de restauration.

Description Reconstruction & réhabilitation